Skip to main content

L’éco-responsabilité : un enjeu pour les festivals de demain

En moyenne 180 tonnes de déchets sont produits pour un festival en plein air rassemblant près de 200.000 personnes.  Pourtant, les festivals essaient de devenir de plus en plus écologiques et pourraient même devenir des acteurs de l’éducation au développement durable. Les festivals se réinventent et s’engagent dans une démarche de développement durable, mettent en place des chartes et des actions éco-responsables et solidaires  invitant à une réelle réflexion sur leur impact environnementale.

Les festivals deviendront-ils un jour des modèles à suivre dans le domaine de l’écologie et du développement durable ?

Avec:

Aktionsnetzwerk Nachhaltigkeit/Green Music Initiative

Jacob Bilabel

Depuis l'été 2020, Jacob Sylvester Bilabel dirige l'Aktionsnetzwerk Nachhaltigkeit, un point de contact intersectoriel pour le thème de l'écologie opérationnelle dans le domaine de la culture et des médias, financé par le Ministére de la culture et des médias (BKM). En 2009, il a fondé l'initiative paneuropéenne Green Music (GMI), un groupe de réflexion indépendant et intersectoriel qui planifie, accompagne et met en œuvre des projets de réseaux européens en tant qu'agence de recherche et d'innovation pour le secteur de la musique et du divertissement. Dans le cadre d'un consortium, GMI développe actuellement des piles à hydrogène mobiles destinées à être utilisées lors de festivals, d'événements et de productions cinématographiques.
Programmateur musical des Francofolies de La Réunion

Romuald Requena

Romuald Requena est le programmateur des Francofolies de La Réunion et également du Sakifo Musik Festival (La Réunion). Romuald est également directeur de production de l'événement et de la conférence annuels sur le commerce de la musique mondiale IOMMA (Indian Ocean Music Market). En tant que manager d'artistes, il gère des artistes tels que : Maya Kamaty, Nathalie Natiembe, Tiloun, et Tumi.
Green Touring Network

Fine Stammnitz

Fine Stammnitz (B.A. Music Business, Popakademie Baden-Württemberg) est consultante indépendante en développement durable, manager d'artistes (Cinemagraph) et coach de nouveaux arrivants (cofondatrice de Zuendstoff Coaching) à Berlin. Depuis la fin de l'année dernière, elle travaille intensivement sur la question de savoir comment l'industrie musicale peut apporter une contribution significative à la protection du climat. Fine est convaincue que la mise en œuvre du développement durable dans le concept de l'artiste a des effets positifs non seulement pour l'environnement, mais aussi pour les artistes eux-mêmes.